Atelier sur l’efficacité de l’aide au développement

Appel à un appui continu et soutenu

La Coalition des organisations des producteurs à petite échelle dans le secteur d’agri-élevage (PCFS-Burundi) a organisé le jeudi 22 octobre 2015, un atelier sur l’efficacité de l’aide au développement et la sécurité alimentaire. Un appel pour un appui continu et soutenu au Burundi a été lancé aux partenaires burundais.

L’objectif de l’atelier était de promouvoir la sécurité alimentaire des populations ; mobiliser tous les intervenants (décideurs politiques, bailleurs de fonds, société civile et le secteur privé) par des actions de plaidoirie pour une souveraineté alimentaire ; soutenir les recommandations et les messages clés sur l’efficacité de l’aide au développement du monde rural et formuler des recommandations à la lumière de l’agenda 2016-2030.

Selon la présidente de PCFS-Burundi, Odette Nzeyimana, l’atelier est organisé dans l'optique d'éveiller la conscience de tous les intervenants dans le secteur économique afin d'apporter chacun en ce qui le concerne sa contribution pour remédier à la situation que traverse le Burundi. 
DSC0001zzzz.JPGSur base de cette situation, un certain nombre de partenaires burundais ont déjà décidé de suspendre leur assistance dans leurs domaines d'intervention. Par voie de conséquence, différents programmes sont en souffrance ou ont purement suspendu leurs activités, a précisé Mme Nzeyimana. Les premières victimes de cette situation se trouvent être les populations rurales en général et les femmes et enfants en particulier. Ainsi, cette situation est extrêmement inquiétante et il sera difficile d'atteindre les objectifs africains liés à la lutte effective contre la faim d'ici à 2025, a ajouté Mme Nzeyimana.

Une situation économique inquiétante
Le directeur général de la Planification agricole au ministère de l’Agriculture et de l’élevage, Gérard Ndabemeye, a indiqué que la situation économique actuelle du pays inquiète plus d’une personne. Selon lui, elle va produire des catastrophes humanitaires sans précédent, notamment envers le petit peuple. Toute personne qui aime son pays ne voudrait pas plaider pour que l’aide économique au développement soit supprimée, a-t-il souligné. 
Odette Nzeyimana a lancé un appel pour un appui continu et soutenu au Burundi pour sortir la tête haute de cette crise. C'est de la combinaison des efforts de la part du gouvernement et de ses partenaires que jaillira le sursaut économique tant attendu, a-t-elle conclu.
Eric Mbazumutima

SOURCE :

http://www.ppbdi.com/index.php/ubumwe/imibano/3034-pcfs-burundi-atelier-sur-l-efficacite-de-l-aide-au-developpement